ANMONM

Association Nationale des Membres de l'Ordre National du Mérite

In Memoriam

   

La section de l'ANMONM82 et son président ont la tristesse de vous annoncer le décès, à Avignon, de madame Marie-Cécile Gailhard-Catalanotti, ancienne adhérente de la section jusqu'en 2016.

202007-Marie-Cécile Gailhard-01-Rognée

Nous adressons à toute sa famille nos sincères condoléances.

202007-Marie-Céline Gailhard

 

Une grande personnalité au service des autres nous a quitté

Pierre BOGINO

Une grande personnalité du Montpezat-de-Quercy et du Tarn-et-Garonne nous a quitté dans la soirée du 20 avril 2020. Le grand maitre de la confrérie des vins du Quercy et membre de la section de l’ordre national du Mérite Pierre Bogino a tiré sa révérence. 

Pierre est né à Montpezat de Quercy le 29 juin en 1941, pendant les années noires où ses premiers souvenirs, à l'âge de 3 ans, l'arrivée des SS de la division Das Reich et des fermes qui brûlaient aux alentours resteront gravés dans sa mémoire. Fils d’agriculteur, Pierre a toujours été attaché à son territoire qu’il n’a eu de cesse de le défendre. Un très bon cursus scolaire où, à cette époque, le patois était de mise dans les campagnes du département. A 22 ans, après de belles études, il est diplômé d’état de masseur-kinésithérapeute, orthopédiste libéral il a ouvert son cabinet sur la place du Coq puis à l'avenue Léonid Kroll à Montauban. Il assure les mêmes fonctions à mi-temps au centre hospitalier de Montauban et cela pendant 42ans. Il fut aussi directeur Général de la clinique chirurgicale Saint-Orens pendant 15 ans. Il faut ajouter à tout cela la présidence de l’Union professionnelle des masseurs kinésithérapeutes de Tarn-et-Garonne pendant 32ans. Il prend sa retraite en 2005 à l’age de 64 ans.

Mais il ne se sent pas rester à ne rien faire et son engagement envers les autres va se poursuivre. Il entre au Rotary en 1974, comme vice-président du syndicat d'initiative de Montpezat en 1980, président de l'union touristique du Bas-Quercy pendant 30 ans. En 1995 il crée de la Confrérie des Vins des Coteaux du Quercy et en devient le Grand Maître. Il veut ainsi promouvoir les vins du Quercy Près de 1500 personnes ont été intronisées dans cette confrérie (des personnalités des célébrités et même un ancien président de la République). Grand, passionné de chasse et président de l'ACCA de Montpezat depuis 50 ans : Pierre était de ceux sur lesquels nous pouvions compter. 

Son engagement à l’AFM-Téléthon :

En 1999, il est devenu Coordinateur départemental du Téléthon pour le Tarn-et-Garonne, pendant 14 ans, puis membre du conseil d'administration de l'AFM-Téléthon à Paris.

Pierre ne ratait jamais une réunion de l’AFM-Téléthon en Tarn-et-Garonne et était certainement l’un de ses meilleurs communicants. « Il y a trente ans il n’y avait rien, aujourd’hui nous sommes à l’ère du médicament » tels sont les propos, plein d’espoir, que Pierre aimait donner lors de ses nombreux discours. 

D’ailleurs, il y a quelques jours, en février dernier, Pierre prenait la parole lors du 33ème Téléthon Merci. Comme à chaque fois, Pierre a su adapter sa parole pour la rendre accessible au plus grand nombre et, comme à chaque fois, l’émotion et l’espoir se sont rencontrés pour ne former qu’une seule conviction : la détermination.

C'est à Montpezat, salle du Faillal, que Pierre Bogino recevait l'insigne de chevalier de l'Ordre national du mérite des mains du docteur Philippe Bécade, sous les yeux de sa maman Adrienne 95 ans. Salle comble pour cette manifestation avec la présence des conseillers départementaux de Tarn-et-Garonne et du Lot, du maire de la commune Gérard Mounié, quelques élus et de nombreux amis et chasseurs. Devenu kinésithérapeute, il passera sa vie à s'investir pour les autres, entouré de toute une équipe ; rencontre avec la misère humaine et le besoin de l'autre. En premier, sa famille où Monique, son épouse depuis plus de cinquante ans, lui donnera deux enfants. Entre autres, il est président de la chasse depuis plus de cinquante ans, grand maître de la Confrérie des vins de coteaux de Quercy depuis 1995, coordinateur du Téléthon dans le département pendant quatorze ans et aujourd'hui administrateur ; la liste serait trop longue; une vie au service des autres.

 

Les associations patriotiques en deuil.

Général Alain Gautier

Le 12 avril, le Général Alain Gautier nous a quitté dans sa 85° année. Vu les directives gouvernementales ses obsèques ont eu lieu dans la plus stricte intimité. Une cérémonie religieuse lui sera lui sera spécialement dédiée afin de lui rendre hommages.

Né le 15 février 1936, il opte rapidement pour la carrière militaire. Saint-cyrien de la promotion Maréchal Bugeaud, le Sous-lieutenant Gautier fait le choix de l’arme du Génie. Il sert dans premier temps en Algérie entre 1961 et 1963 au sein de la 71° Compagnie de Génie et à la 52° compagnie d’acconage à Bône

Après son retour en métropole, et un passage à l’école d’application de génie d’Angers, il est admis à l’enseignement militaire supérieur en 1966 pour obtenir brillamment son diplôme technique et prendre en 1970 le commandement de sa compagnie. Après une belle scolarité à l’enseignement militaire scientifique, il obtient le diplôme d’ingénieur en 1974. L’année d’après il fait un premier passage à Montauban comme chef du service technique de la direction des travaux.

En 1981, il rejoint Metz où il prend les fonctions de chef de service technique à la direction du Génie du 1° Corps d’Armée. Il est promu colonel en juillet 1985 et prend la tête de la direction des travaux du génie à Lyon. Dans le cadre du plan Armées 2000, il est chargé de mettre en œuvre la mutation du service du génie.

Le 30 juin 1995, il est nommé dans la deuxième section des officiers généraux et a fait valoir ses droits à la retraite

Le Général Alain Gautier était Officier de la Légion d’honneur et Officier de l’ordre national du Mérite. Il était adhérent de l’ANOCR depuis 1995. Ancien président, il était très actif et en particulier pour la gestion de ce site dont il était à l’origine. Il était également Sociétaire du Comité de Tarn-et-Garonne de la SMLH depuis 1998, Compagnon de l’ANMONM 82 et membre actif de l’AOR 82.

Un grand soldat nous a quitté.

 

Un officier de réserve du 9° RSAM nous a quitté.

Lieutenant-colonel DAYMA

Le 2 avril, le Lieutenant-colonel de réserve Jean-Paul Dayma en service au 9° RSAM de Montauban nous a quitté dans sa 64ème année à la suite d’une longue maladie. Vu les directives gouvernementales ses obsèques ont eu lieu dans la plus stricte intimité. Une cérémonie religieuse lui sera lui sera spécialement dédiée afin de lui rendre hommages

Né le 14 juin 1956 à Albi il s’engage le 1er octobre 1976 au titre de l'arme blindée et cavalerie, Jean-Paul Dayma rejoint l’école d’application de l’arme blindée et cavalerie de Saumur. Après sa scolarité il est affecté au 1er régiment de hussards parachutistes à Tarbes en qualité de chef de char.

En septembre 1979, il rejoint l'école militaire de Strasbourg afin de préparer le concours d'admission à l'école militaire interarmes qu’il réussit l’année suivante. Il est nommé sous-lieutenant le 1er août 1981 et poursuit sa formation à l'école d'application de l'infanterie de Montpellier.

Il rejoint le 24° groupement de chasseurs à Tübingen comme chef de peloton missiles, et fait un changement d'arme au profit de l'aviation légère de l'armée de terre.

Pilote de combat au 7° régiment d'hélicoptères de combat à Essey-lès-Nancy Il est promu capitaine le 1er août 1986 et obtient le diplôme d'officier mécanicien.

En 1988, il prend le commandement de l'escadrille de soutien de ravitaillement au 3° régiment d'hélicoptères de combat à Étain et janvier 1991 participe à l'opération « Daguet » à la tête de l’escadrille de soutien ravitaillement.

Il se voit confier les emplois de chef de conduite et de soutien, puis d'adjoint au chef des services techniques à compter du 1er juillet 1992, et particulièrement lors de son opération extérieure en Bosnie-Herzégovine du 17 octobre 1992 au 13 mai 1993.

Il prendra la fonction de chef des services techniques au 1er groupe d'hélicoptères légers aux Mureaux en 1995. Il est admis dans le corps technique et administratif au sein du matériel et en 1998 rejoint l'établissement du matériel de Montauban.

Il occupe le poste de chef de la conduite de la maintenance en août 2000. A l'été 2001, il prend les fonctions de chef de la cellule prévention-infrastructure.

Il travaille sur la création de la future compagnie de maintenance automatisée des parachutes. Il est promu commandant le 1er avril 2004.

Il participe aux travaux de réorganisation de la 11e base de soutien du matériel de Montauban. A sa demande, il est radié des cadres de l’armée d’active le 30 décembre 2009.

Il s’engage alors au sein de la réserve opérationnelle de la 11° base de soutien du matériel il pilote sur les aspects traditions la création du 9° BSAM. Officier supérieur adjoint depuis l'été 2011, il est un conseiller avisé du chef de. Il est promu lieutenant-colonel de réserve le 1er décembre 2013. Convoqué sur court préavis, il prend le poste de commandant en second d’octobre 2015 à février 2016.

Historien passionné et officier traditions du bataillon, il organise avec brio, en mai 2016, la commémoration des 60 ans de la création du quartier.

Officier de tout premier ordre, il est chevalier de la Légion d’honneur et chevalier de l’ordre national du Mérite, titulaire de la Croix de Guerre et s’est vu décerné la médaille d’honneur du matériel.

 

Président(e) de la section

M. Erick LEBRUN